100 ans de cinéma japonais
Japon aujourd’hui
La rétrospective ”100 ans de cinéma japonais” propose de retracer l’histoire du cinéma japonais de 1925 à 2018 à travers 119 films sélectionnés par un jury d’experts franco-japonais. Le programme, en trois temps, comprendra des œuvres parfois inconnues en France et pourtant fondatrices du cinéma japonais moderne et contemporain.

Certaines œuvres pourront aussi être visionnées à la Cinémathèque de Toulouse, la Cinémathèque de Nice, au Festival international des cinémas d’Asie de Vesoul et à l’Institut Lumière de Lyon.

Le troisième volet, prévu à la Maison de la culture du Japon à Paris et à la Cinémathèque française en février 2019, présentera des œuvres de réalisateurs contemporains à travers 37 films récents comprenant des avant-premières, réalisés aussi bien par de grands noms du cinéma japonais que par de jeunes réalisateurs. Plusieurs rencontres avec les réalisateurs, acteurs et actrices sont également au programme.
Japonismes 2018 : les âmes en résonance
L’année 2018 marquera le 160e anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la France, ainsi que le 150e anniversaire du début de l’ère Meiji lorsque le pays s’ouvrit à l’Occident.

Portée par les gouvernements français et japonais, Japonismes 2018, une riche saison culturelle nippone, est un petit bout de Japon qui prend ses quartiers à Paris, en Île-de-France et dans toute la France de juillet 2018 à février 2019.

Expositions, théâtre, concerts, cinéma, gastronomie, art de vivre, danse mais aussi sport soit plus de cinquante événements investiront les plus grandes institutions culturelles à Paris et en région : le Centre Pompidou, la Philharmonie de Paris, le musée des Arts Décoratifs, Chaillot - Théâtre national de la Danse, la Grande halle de la Villette, la Maison de la culture du Japon à Paris, le Théâtre national de la Colline, la Cinémathèque française, le Théâtre de la ville etc...

Toutes les facettes de la culture nippone seront dévoilées et immergeront le public dans cette civilisation fascinante.

Le titre de la manifestation : Japonismes 2018, fait d’ailleurs référence au premier engouement des artistes français pour cette culture, notamment chez les peintres, qui ont largement été influencés par les estampes japonaises au XIXe siècle.

Un siècle et demi après, cette grande saison culturelle permettra de renforcer les liens d’amitiés entre les deux peuples et mettra en valeur leur sensibilité commune : un intérêt profond pour une esthétique harmonieuse et un goût pour l’art de vivre.
La Fondation du Japon (The Japan Foundation) /
La Maison de la culture du Japon à Paris (MCJP)
La Maison de la culture du Japon à Paris (MCJP) repré¬sente la Fondation du Japon en France.

Cette der¬nière, fondée en 1972 et ayant pour mis¬sion les échanges cultu¬rels inter¬na¬tio¬naux, est deve¬nue un établissement public indé¬pen¬dant le 1er oc¬to¬bre 2003. Les trois piliers d’acti¬vité de la Fondation, dont le siège se trouve à Tôkyô, sont : les arts et la culture, la langue japo¬naise, et enfin les études japo¬nai¬ses et les échanges intel¬lec¬tuels. Elle a également 21 bureaux dans 20 pays (dont 5 en Europe : Paris, Cologne, Londres, Rome, Budapest et Moscou).

Financée en grande partie par le gou¬ver¬ne¬ment japo¬nais, la Fondation du Japon assure le bon fonc¬tion¬ne¬ment et la ges¬tion de la MCJP.
ページトップへ